IMAGE - 	Pinière
Pinière

La Pinière

La Ville de Saint-Lazare a récemment investi 625 000 $ pour l’agrandissement du parc de la Pinière. L’ajout de ces trois lots a permis une augmentation du tiers de la superficie totale. La Pinière a donc 205 hectares de superficie, c’est-à-dire 80 hectares de plus qui seront accessibles pour tous les Lazarois. 

Le parc de la Pinière  est une zone de conservation qui permettra de protéger la flore et la faune de notre région. De plus, la Pinière permettra aux Lazarois de profiter de ses nombreux sentiers récréatifs; pédestres, équestres, ainsi que pour les sentiers pour les quadistes et les amateurs de ski de fond.

Situé sur le chemin Lotbinière, la Pinière offre plusieurs sentiers pédestres et équestres. Une grande capacité à maintenir à long terme la diversité biologique ainsi que les processus écologiques, la Pinière est le poumon de notre région. 

Historique

La région occupée aujourd’hui par notre municipalité se trouvait, il y a plusieurs milliers d’années, submergée par les eaux de la mer Champlain, nom donné à un prolongement du golfe Saint-Laurent qui, à une époque postglaciaire, couvrit la présente vallée du Saint-Laurent, jusqu’à l’entrée des Grands Lacs. Les eaux de cette mer se retirèrent peu à peu et il ne restera plus, pour ainsi dire, que du sable sur le territoire de Saint-Lazare.

Au cours des siècles, la végétation recouvrit graduellement le sable et, au 19e siècle, on trouvait de nombreuses espèces d’arbres (pins blancs, pins rouges, pruches du Canada, bouleaux jaunes et érables à sucre) sur le sol de notre région.

Vers 1850, les frères Gillies obtiennent des droits d’exploitation forestière dans la région; ils bâtissent une scierie et abattent de nombreux arbres. À cause de ce déboisement et du défrichement des terres environnantes, il n’y a plus suffisamment d’arbres pour arrêter l’érosion du sol; en conséquence, de grandes quantités de sable sont charriées chaque printemps par l’eau et la fonte des neiges.

En 1928, les députés de Soulanges et de Vaudreuil rencontrent le ministre des Terres et Forêts et discutent avec lui des moyens à prendre pour corriger la situation. Un projet de reboisement des dunes situées à l’extrémité sud-ouest de la paroisse est alors mis de l’avant.

En 1929, les députés de Soulanges et de Vaudreuil accompagnent un employé du gouvernement sur les lieux, afin de délimiter les terrains devant servir de site à la future plantation. Ce projet de reboisement, autorisé et financé par le gouvernement du Québec était, en raison de son ampleur, unique en son genre au Québec. La même année, un arrêté du conseil municipal autorise à « acquérir de gré à gré ou par voie d’expropriation, de tous les propriétaires, les terrains ou parties de terrains nécessaires pour faire le reboisement… » Au cours de l’été, l’achat des terrains est complété et les travaux débutent à l’automne de la même année.

Au printemps de 1930, on plante 20 000 plants de pins mugho, d’épinettes blanches et d’épinettes noires. Plus tard, on plantera du pin rouge, conifère qui est le mieux adapté au terrain sablonneux de Saint-Lazare.

Ce reboisement mit fin à l’érosion du sol et protégea les terres qui devinrent cultivables. Les hommes ne furent plus obligés de peiner chaque printemps pour enlever à la pelle le sable qui bloquait les fossés et qui, par grands vents, s’accumulait sur les routes, les rendant impraticables.

Faune et flore

En vous promenant dans la Pinière, vous pourrez y rencontrer :

Buse à épaulette
Buse à queue rousse
Cerf de Virginie
Chardonneret jaune
Couleuvre à collier
Couleuvre à ventre rouge
Couleuvre rayée
Écureuil roux
Gélinotte huppée
Grand corbeau
Grand héron
Grand pic
Grenouille des bois
Lièvre d’Amérique
Pic chevelu
Pioui de l’Est
Polatouche (écureuil volant)
Rainette versicolore
Renard roux
Salamandre cendrée
Tamia

Aujourd’hui, la Pinière se compose des groupements forestiers majeurs suivants :

Pinède blanche
Chênaie rouge à érable rouge
Fessière
Hêtraie à feuillus mélangés
Pinède rouge
Prucheraie à feuillus mélangés

Et sa flore se compose principalement de

Chou puant
Clintonie boréale
Coptide du Groenland
Hamamélis de Virginie
Lichen
Monotrope uniflore
Mousse
Noisetier à long bec
Osmonde cannelle
Petit-prêcheur
Sabot de la Vierge (orchidée)
Tête de tortue
Violette du Labrador

Ville de Saint-Lazare © 2002-2018
1960, chemin Sainte-Angélique, Saint-Lazare (Québec), J7T 3A3
Téléphone : 450 424-8000


La Ville  ·   Guichet municipal  ·   Quoi faire  ·   Histoire, cartes et stats  ·   Environnement  ·   Transport et voirie  ·   Sécurité publique   ·    Pour nous joindre